30/09/2014

On y est.

Voilà on y est. La fin du mois est là et le verdict aussi : Chouchou ne touchera pas un cent de son salaire ce mois ci.

Pourtant son avocate a écrit pour essayer de limiter la saisie et qu'il puisse au moins en toucher une petite partie mais en vain semble -t - il. Elle dit que le courrier est peut être arrivé tard pour obtenir satisfaction. c'est vrai qu'elle contacte un huissier qui contacte un avocat qui pose la question à sa cliente. Et ensuite l'information met autant de temps à remonter. Possible...

Je pense que de toute façon si la question est arrivée à temps à l'ex femme de Chouchou, elle a sûrement refusé de lui faire cette "faveur ". Elle doit savourer ce qu'elle pense être un moment pénible pour nous. Mais elle se trompe. Financièrement je suis habituée à gérer des mois où Chouchou ne gagne rien. Trois mois de suite cet hiver ! Ce n'est pas le manque d'argent le plus dur, mais l'orgueil de Chouchou en prend un coup. Il espérait un peu de compréhension peut être. Mais cette femme n'est que haine et rancune.
Elle, de son côté, doit être surprise de la réaction de Chouchou. Pas d'argent, il ne prend pas ses filles. Il n'a pas changé d'avis et a l'approbation de son avocate. Il dit qu'elle ne le croyait sûrement pas capable de faire cela. Et pourtant...

Maintenant on attend la suite. La procédure de règlement collectif de dettes devrait lui permettre de recevoir un peu de son salaire. Et puis la révision des pensions alimentaires.

Juridiquement c'est en cours.
Financièrement c'est gérable.
Mais pour son moral, là, ça sera moins facile. Vous imaginez? Vous travaillez et tout ce que vous devez gagner jusqu'au moindre cent part dans la poche de votre ex!

15:54 Écrit par Diabola dans Vie de femme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.