11/12/2014

Une semaine au vert

Une semaine qui passe vite.
Une semaine au vert, en vacances. Le chalet appartient à mon père donc je ne paie pas le logement. Et pour la nourriture c'est à peu de choses près comme à la maison.

Ce qui change de la maison c'est le sentiment de sécurité que je ressens. Ici pas d'angoisse. Pas de stress de boulot. Pas d'huissiers. Enfin toujours l'angoisse quand le gsm de Chouchou sonne et qu'il va répondre dehors. Oui après 9 ans ensemble il a toujours besoin de téléphoner quand je ne l'entends pas. Mais bon j'en ai pris mon parti.

Depuis mercredi Chouchou semble moins content d'être ici lui.Il se plaint beaucoup de douleurs un peu partout. Cela nous empêche d'aller à gauche ou à droite. Il refuse ce que je propose ou une fois arrivé se plaint tellement que je ne peux que vouloir rentrer. il gâche un peu le plaisir au point que je lui ai proposé de rentrer à la maison. Nos premières " vacances " en trois ans et il faudrait les écourter. Il a refusé. Je l'aurais mal accepté de toute façon.
Moi j'aime tout ici. Les gens , le calme, la simplicité des choses. La vue que je contemple du canapé. Un vie plus authentique.

Nous repartons demain. Il veut déjà remballer nos affaires depuis ce matin. Moi pas. Je lui ai même expliqué en détail combien je ne voulais pas rentrer à la maison.
Il a déjà prévu du travail pour son samedi et son dimanche matin. Moi je serai seule chez moi. Comme toujours.

Je me pose de plus en plus de questions. Mauvaise passe.
Et je me souviens à quel point c'était agréable de venir me mettre au vert, seule, il y a une dizaine d'années.

22:02 Écrit par Diabola dans Vie de femme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.